Technique du chauffage

Quel type de radiateur électrique choisir ?

Inertie d'un radiateur en pierre naturelle

Nous décortiquons ici les différents types de radiateur électrique : prix, confort thermique, économies d’énergie… Vous saurez tout sur les radiateurs électriques !

Le convecteur électrique : de très mauvaises performances

Couramment appelé « grille pain », le convecteur brûle l’oxygène et la poussière. Ce type de radiateur électrique n’est souvent pas très cher mais n’est pas efficace. En effet, la chaleur n’est pas bien répartie. Il fait chaud à proximité de l’appareil mais froid quand on s’en éloigne. Souvent le mur noircit au dessus du radiateur. Cela montre qu’il y a un grand brassage d’air lié au fonctionnement du radiateur.

La diffusion de la chaleur se fait de manière verticale. Vous avez  toujours froid aux pieds et chaud à la tête. Ce gradient de température induit un mauvais confort thermique. Cet inconfort nous oblige à augmenter la température de consigne et engendre une surconsommation d’électricité. Les mouvements d’air sont ainsi encore plus forts et augmentent d’autant plus le gradient thermique. Le rayonnement est quasiment inexistant, les murs et les objets restent froid. Le convecteur ne produit qu’une chaleur convective qui nuit à l’hygrométrie de la pièce. L’air est asséché.

Ce type de chauffage déplace beaucoup de poussières, ce qui est fortement déconseillé pour les personnes souffrant d’allergies.

De plus, les thermostats qui équipent ce type de chauffage électrique sont rarement très précis. Le delta de ces thermostats est de 3 à 4 °C.

Les convecteurs consomment beaucoup d’énergie. Cet aspect contrecarre les économies que l’on peut faire lors de l’achat de ce type de radiateur électrique. Le convecteur est à l’origine de la mauvaise réputation du chauffage électrique.

Le radiateur électrique rayonnant : des performances limitées

Le radiateur rayonnant est une évolution du convecteur et il est souvent choisi en fonction du prix.

La montée en température est très rapide et le rayonnement est correct. Il permet une meilleur homogénéité de la température dans la pièce. Le rayonnement réchauffe directement les personnes et les objets sans chauffer l’air.

L’inconvénient de ce type de radiateur électrique est son inertie quasi inexistante.  Cela constitue un vrai désavantage car le chauffage électrique a un mode de fonctionnement on/off. En effet, le radiateur se régule avec des phases de fonctionnement et des phases d’extinction. Comme le radiateur rayonnant ne possède pas d’inertie, le rayonnement à l’extinction de la résistance tombe presque immédiatement à zéro. Rapidement une sensation de froid se propage dans la pièce. Pour contrer cet inconfort on augmente la température de consigne. Conséquence : la consommation augmente également. Il faut savoir que 1°C en plus représente une consommation énergétique supplémentaire de 7%.

En général, les radiateurs rayonnants sont également équipés de thermostat de mauvaise qualité.

Conclusion : le radiateur rayonnant qui n’a pas d’inertie n’est pas le type de chauffage qui vous conviendra si vous cherchez à faire des économies d’énergie.

Radiateur à fluide caloporteur : beaucoup d'entretien

Le cœur de chauffe du radiateur à inertie est parfois constitué d’un fluide caloporteur. Une résistance en partie basse chauffe l’huile qui se diffuse dans la carcasse en aluminium.

La montée en température est très rapide dans ce type de chauffage. L’inertie est néanmoins plus faible que sur un radiateur à inertie sèche.

La qualité de l’huile se détériore après quelques années d’utilisation et diminue le rendement du radiateur.

On observe également des problèmes de fuite et d’oxydation de l’aluminium au contact de l’huile. Cette technologie apparaît comme assez rudimentaire, à cause du faible pouvoir d’accumulation du fluide.

Le radiateur à fluide caloporteur rayonne à l’avant et malheureusement à l’arrière du radiateur. Le rayonnement arrière réchauffe le mur et diminue le rayonnement utile sur l’avant du radiateur. Dans un logement avec une faible isolation, il est fortement recommandé de recouvrir la partie arrière du mur avec un film isolant réfléchissant.

Une grande partie de la chaleur est dissipée sous forme convective comme le suggère le profil des blocs d’aluminium. Le sens de pose est imposé par les écoulements d’air.

Radiateur en stéatite, pierre de lave ou céramique : un type de radiateur électrique avec des limites

Le radiateur à inertie sèche, notamment le radiateur cœur de chauffe en stéatite possède une plus grande inertie thermique. Cette inertie permet une grande  homogénéité de la température de la pièce.

La mise en température est moins rapide, mais vous bénéficiez d’une plus grande stabilité thermique.

Les inconvénients du radiateur inertie sèche :

  • A l’instar du radiateur fluide caloporteur, le radiateur à inertie sèche rayonne sur le mur arrière. Ce rayonnement arrière diminue son rendement radiatif utile. Cela constitue une importante source de gaspillage énergétique.
  • Une opération supplémentaire est nécessaire pour produire le rayonnement surfacique. La résistance électrique chauffe dans un premier temps la céramique, la brique réfractaire ou la pierre de stéatite. Le cœur de chauffe doit transmettre la chaleur par conduction à l’aluminium ou la tôle métallique. Il est partiellement en contact avec de l’air et transforme une partie de l’énergie en chaleur convective. Il suffit pour s’en convaincre de mettre la main sur le dessus de ces radiateurs. Cette transformation d’une partie de l’énergie sous forme de chaleur convective est source d’inconfort (assèchement de l’air, mouvement de poussières, pas d’homogénéité de température) et de gaspillage énergétique.
Energie convective d'un radiateur à inertie sèche

Énergie convective du radiateur à inertie sèche

  1. Cœur de chauffe en céramique, stéatite, etc.
  2. Transfert de l’énergie du cœur de chauffe au corps de chauffe
  3. Corps de chauffe
  4. Face avant du radiateur inertie sèche
  5. Energie convective
  6. Rayonnement
Energie convective d'un radiateur à inertie sèche

Le radiateur électrique en Pierre Naturelle (Marbre, Granit, Travertin)

La fusion idéale entre le cœur de chauffe et le corps de chauffe.

La résistance transmet directement la chaleur par conduction à la Pierre Naturelle. La Pierre émet ensuite directement le rayonnement sans aucun autre transfert.

Le chauffage en Pierre Naturelle (Marbre, Granit ou Travertin) emmagasine la chaleur et la restitue de façon régulière, par rayonnement infrarouge dans l’ensemble de la pièce. Le rayonnement chauffe directement les objets et les personnes, sans chauffer l’air.

Grâce à l’émissivité et la densité élevée des radiateurs électriques en Pierre Naturelle, le rayonnement infrarouge long et l’inertie sont optimales. Un chauffage par rayonnant infrarouge lointain ne produit pas de circulation d’air désagréable et évite ainsi les mouvements de poussières ainsi que tous les inconvénients qui y sont liés. L’air n’est pas asséché.

L’hygrométrie idéale est préservée. Vous bénéficiez ainsi d’une température ambiante extrêmement douce et uniforme. Une répartition homogène du rayonnement vous permet d’atteindre plus rapidement le confort thermique, ce qui in fine génère des économies. Les avantages et les qualités des radiateurs en Pierre Naturelle sont nombreux.

Le confort thermique est atteint à une température ambiante  2 à 3 degrés inférieure à celle dont vous avez besoin avec un chauffage classique électrique par convection. Puisque chaque degré de moins génère une économie moyenne de 7% sur votre facture d’électricité, le chauffage en Pierre Naturelle vous fera économiser entre 14 et 21% sur votre facture d’électricité.

Radiateur électrique inertie en pierre fonctionneùent

Conception du radiateur en Pierre Naturelle

  1. Isolant arrière, pour bloquer le rayonnement arrière
  2. Pierre naturelle en marbre, granit ou travertin
  3. Température de surface régulé par 2 klixons de température
  4. Résistance intégré directement dans la pierre
  5. Energie convective < 10%
  6. Rayonnement > 90%

Conformité des radiateurs électriques en Pierre Naturelle

Normes des radiateurs électrique en pierre naturelle, certification SGSTous nos radiateurs sont certifiés conformes par la société SGS France Aix en Provence.
Référence du contrôle : AX20-01599.001 / DC20-01847

Certification : CE, classe 1, 230V, ∼AC 50Hz