Le pouvoir de la pierre

La pierre à travers les âges.

stonehenge
Bigace préhistoire

La pierre et la préhistoire

Depuis la préhistoire les pierres sont utilisées pour leurs nombreuses propriétés. La préhistoire est divisée en deux périodes, le Paléolithique, âge de la pierre taillée et le Néolithique, âge de la pierre polie. Les silex pour le feu, le biface une pierre taillée sur les 2 faces (pour obtenir un tranchant) sont les premiers outils utilisés par nos lointains ancêtres. La pierre est servie de support à l’émergence de l’art : les peintures rupestres. Ces œuvres ont traversé les âges et sont un témoignage vivant de cette époque.

Les caractéristiques d’inertie thermique de la pierre  sont également utilisées dans la confection de four primaire. La cuisson s’opère indirectement grâce à l’inertie et la capacité de rayonnement de la pierre. Les capacités de réfraction sont découvertes très tôt.  Des pierres chauffées préalablement dans un feu pouvaient également servir pour réchauffer un liquide.

stonehenge

Les premières œuvres monumentaux en pierres

A la fin de la préhistoire apparaissent les mégalithes. Les mégalithes sont des pierres brutes de grandes dimensions érigées sans ciment de liaison. Il peut s’agir d’alignements, de bâtiments ou de pierres isolées. les réalisations sont nombreuses et issues de différentes civilisations pour les exemples les plus célèbres:

Stonehenge en Grande Bretagne : Monument mégalithique circulaire érigé avec des blocs de pierres dont certains dépassent le poids de 30 tonnes. Encore aujourd’hui les fonctions de ce monument sont controversées.

Alignement de Carnac en France : Le site est constitué d’alignement exceptionnel de pierre mégalithique. L’ensemble compte 3000 menhirs, mais selon les estimations à ses débuts le site comprenait plus du double. Les pierres les plus lourdes ont un poids de plus de 20 tonnes.

Les statues de l’Ile de pâques :

C’est la  première architecture du genre humain qui perdure encore aujourd’hui.

Les pyramides d'Egypte

L’avénement des pyramides d’Egypte correspond au début de l’histoire. Les pyramides ont été construites à partir de bloc de calcaire géant (2 à 15 tonnes). Les techniques pour ériger les pyramides restent encore controversées par les archéologues.

Par rapport aux bâtiments construits actuellement, les pyramides sont uniques. La construction des immeubles modernes ont une plus grande charge sur l’environnement et leur espérance de vie ne constitue qu’une petite fraction de temps d’une pyramide. L’industrie du BTP est l’une des industries les plus polluantes. Certains chercheurs pensent que la redécouverte des anciennes formules égyptiennes nous permettrait d’utiliser des matériaux locaux pour produire des matériaux de construction bon marché, durables, solides et résistants presque partout sur la planète, et nous fournirait une alternative plus durable que le béton.

Ptramide Egypte

La culture Gréco-Romaine

Pour les Romains, les Grecs ont tout inventé dans le domaine de l’art, ce qui explique l’usage massif de la copie. Le modèle grec a fourni un vocabulaire artistique destiné à délivrer un message politique. des commanditaires privés, en général de richissimes familles, ont également fortement influencé les artistes.

La pierre a été le principal vecteur dans la diffusion de l’art Gréco-Romain. Les sculptures ont atteint dans cette période un degré de perfection jamais atteint. A cette époque l’art c’est également pleinement exprimé dans l’architecture. Des monuments érigés exercent aujourd’hui encore une fascination. Ces monuments en pierre ont traversé les ages. Aucun matériau nocif pour l’environnement n’a été utilisé pour leur construction et pourtant ces bâtiments ont fait preuve d’une longévité extraordinaire.

Le Colisée de Rome est une œuvre monumentale construite sous l’empire romain constitué. Il est en grande partie de travertin.

Nos concepts contemporains de développement durable et de design ne sont qu’une pâle copie de cette période.

Colisée à Rome en travertin
radiateur "lectrique en pierre naturelle travertin pose en série

Aujourd'hui le radiateur en pierre naturelle

C’est notre modeste contribution pour intégrer la pierre naturelle au cœur de notre habitat. Dans le respect de la matière nous avons choisi de ne pas transformer la pierre. Ce choix nous oblige à nous conformer à la pierre. La nature nous impose ses contraintes et nous devons nous adapter. Les pierres ne sont pas un produit standard, elles expriment leurs lentes formations à travers les âges.

Nous préservons ainsi toutes les caractéristiques techniques de la pierre naturelle. Pour ne citer que les plus importantes, l’inertie et l’émissivité élevées de la pierre vous procurent un chauffage d’une grande qualité. Les Grecs avaient déjà compris ces avantages pour les utiliser dans les thermes.

Grâce à la non transformation de la pierre nous préservons les qualités esthétiques de chaque pierre. Chaque pierre est unique, aucune fabrication ne permet d’imiter le processus de formation d’une pierre.

Pour la durabilité de nos radiateurs nous avons choisi d’intégrer la résistance directement au cœur de la pierre. Nous utilisons une résistance en kanthal utilisée habituellement dans les fours de hautes températures (plus de 1000°C). Dans notre cas, la résistance n’est utilisée qu’à une fraction de ses possibilités (température de surface limité à 80°C).