Comparatif des radiateurs électriques

Radiateur à inertie sèche ou fluide, lequel choisir pour faire des économies d’énergie?

Le radiateur inertie sèche ou fluide pour faire des économies d'énergie ?

Parmi les différents types de chauffage électrique, on retrouve le radiateur à inertie. Contrairement aux radiateurs traditionnels, ce type de radiateur permet d’accumuler de la chaleur pour la restituer progressivement sous forme de rayonnement dans le volume à chauffer. Ce type de chaleur est généralement qualifié de chaleur douce.  

Mais il existe deux grandes catégories de radiateur à inertie : le radiateur à inertie sèche et le radiateur à inertie fluide. Alors comment faire son choix entre ces deux types de radiateurs ? Lequel est le plus performant sur le plan énergétique ? 

Quelle différence entre le radiateur à inertie sèche ou fluide ?

Pour mieux comprendre la différence entre un radiateur à inertie sèche et un radiateur à inertie fluide, il faut comprendre la distinction entre corps et cœur de chauffe.

Le corps et le cœur de chauffe sont en effet les deux principaux éléments qui composent le radiateur à inertie. Le corps de chauffe désigne la partie visible, la carcasse du radiateur. Le cœur de chauffe est la partie qui permet de transmettre l’énergie calorifique de la résistance électrique au corps de chauffe.  –

Dans le cas du radiateur à inertie sèche, le coeur de chauffe est solide. Pour le radiateur à inertie fluide, le coeur de chauffe est un fluide. 

Présentation du radiateur électrique à inertie fluide

Le radiateur électrique à inertie fluide se distingue par son cœur de chauffe constitué d’un fluide caloporteur. Le fluide est généralement constitué d’huiles végétales ou alors d’une eau glycolée.

Le fonctionnement du radiateur électrique inertie fluide

Une résistance située généralement dans la partie basse du radiateur inertie fluide vient chauffer le liquide caloporteur. Ce transfert thermique peut être assez long puisque le fluide caloporteur peut mettre un certain temps à monter en température. Une fois le fluide caloporteur chaud, la chaleur se transmet par conduction au corps de chauffe, c’est-à-dire à la carcasse du radiateur.

Le corps de chauffe va ensuite transférer la chaleur par rayonnement dans l’ensemble du volume à chauffer. 

Les deux types de radiateur inertie fluide

Il existe deux types de radiateur à inertie fluide : 

    • Le radiateur électrique à inertie fluide traditionnel qui est hermétique et souvent très lourd. C’est le radiateur à inertie fluide traditionnel. Ce type de radiateur contient beaucoup de fluide et met très longtemps à monter en température. Il a une très grande inertie mais une très faible réactivité ;
    • Le radiateur à inertie fluide de nouvelle génération qui est beaucoup plus léger et qui contient moins de fluide. Ce type de radiateur présente des grilles sur le haut du radiateur pour permettre de dégager plus rapidement la chaleur sous forme de convection. Ce type de radiateur est plus réactif et a une inertie correcte mais dégage une chaleur moins douce que le radiateur inertie fluide traditionnel.

Présentation du radiateur électrique à inertie sèche

Un radiateur à inertie sèche se distingue avant tout par son cœur de chauffe qui est solide. Il peut être dans un matériau réfractaire (céramique, pierre de lave, stéatite…) ou dans un matériau métallique (radiateur à inertie avec coeur de chauffe en fonte, aluminium ou acier).

Quant au corps de chauffe des radiateurs à inertie sèche classiques, il est généralement en aluminium. Il est à noter qu’il y a un espace vide entre le corps et le cœur de chauffe. 

Le radiateur à inertie sèche traditionnel

Le fonctionnement du radiateur électrique à inertie sèche

Nous avons décomposé le fonctionnement du radiateur à inertie sèche pour que vous puissiez comprendre son fonctionnement en détail : 

    1. Comme tout chauffage électrique, il fonctionne grâce à l’effet Joule qui permet la transformation d’une énergie électrique en énergie calorifique grâce à une résistance électrique ;
    2. Cette résistance électrique est insérée au sein d’un corps de chauffe. L’énergie calorifique est transmise au coeur de chauffe par conduction ; 
    3. Le corps de chauffe accumule l’énergie calorifique reçue. Plus la capacité thermique massique et plus le poids du cœur de chauffe est important, plus l’inertie du radiateur sera importante ;
    4. Le cœur de chauffe dissipe progressivement l’énergie calorifique reçue. Comme il y a un espace vide entre le cœur et le corps de chauffe, une partie du transfert thermique se fait sous forme de convection et l’autre partie sous forme de rayonnement ;
    5. Le rayonnement du corps de chauffe vient chauffer la carcasse métallique qui va rayonner à son tour dans la pièce. C’est l’émission de ce rayonnement infrarouge lointain qui permet de qualifier la chaleur émise par ce radiateur de chaleur douce ;
    6. Mais une partie de la chaleur est également émise sous forme de convection et est évacuée par des ailettes ou par une grille métallique. 

Que faut-il choisir pour réaliser des économies d'énergie :
le radiateur à inertie sèche ou fluide ?

Quel radiateur à inertie pour une chaleur douce ?

La chaleur douce est intrinsèquement liée au confort thermique et aux économies d’énergie. Si la sensation de chaleur est plus élevée avec une température de consigne plus faible, vous ferez des économies d’énergie. 1°C représente une économie de 7% sur votre facture énergétique.  

Le radiateur à inertie fluide traditionnel dégage une chaleur beaucoup plus douce que les radiateurs à inertie sèche classiques

En effet, les radiateurs à inertie fluide traditionnels sont hermétiques. Ils n’ont pas de grilles ou d’ailettes métalliques permettant de chauffer l’air. De plus, avec leur grande inertie, la chaleur dégagée par ce type de radiateurs ne dépassera pas les 50°C alors que les radiateurs à inertie sèche classiques peuvent monter jusqu’à 120°C.

À l’inverse, le radiateur à inertie sèche n’émet pas toute sa chaleur sous forme de rayonnement. Une part non négligeable du transfert thermique se fait également sous forme de convection. Selon le modèle choisi, entre 20 et 50% du transfert thermique du radiateur à inertie sèche classique peut être émise sous forme de convection. 

Or, la convection provoque des mouvements d’air et de poussières, assèche l’air, provoque des irritations et ne permet pas d’obtenir une homogénéité thermique dans le volume chauffer. Ainsi la chaleur dégagée par le radiateur à inertie sèche classique n’est pas aussi douce qu’on pourrait croire. De nombreux constructeurs parlent en effet de chaleur douce pour vendre leur radiateur à inertie sèche. Mais force est de constater que ça n’est pas toujours le cas. 

Quel radiateur pour plus de réactivité ? Le radiateur à inertie sèche ou fluide ?

Le radiateur électrique à inertie sèche est beaucoup plus réactif que le radiateur à inertie fluide. En d’autres termes, le radiateur à inertie sèche s’adapte beaucoup plus rapidement aux changements de température. Associés à un bon thermostat et à une bonne régulation de la température, cela vous permet de générer des économies d’énergie car vous êtes toujours au plus près de vos besoins de chauffage. 

Le radiateur à inertie fluide peut mettre plusieurs heures à s’adapter à la température de consigne. En effet, il faut d’abord que la résistance chauffe le fluide caloporteur pour ensuite chauffer la carcasse métallique du radiateur qui va pouvoir rayonner dans la pièce à chauffer. Selon les types de radiateur électrique à inertie fluide, vous pourrez attendre jusqu’à 2h30 pour augmenter la température de 3°C.

Finalement, quel radiateur choisir ? Le radiateur inertie sèche ou fluide ?

Il est assez difficile de répondre à cette question sans connaître vos préférences ainsi que les différents paramètres qui vont influencer le chauffage de vos pièces.

Bien que les radiateurs à inertie sèche et fluide soient plus performants que les convecteurs ou panneaux rayonnants, ces deux types de radiateurs présentent des désavantages qui en font des solutions de chauffage peu optimales :

    • Le radiateur à inertie fluide émet une chaleur très douce mais il est très peu réactif et est incapable de s’adapter aux variations de température pour être au plus près de vos besoins en termes de chauffage ;
    • Le radiateur à inertie sèche émet une grande partie de son transfert thermique sous forme de convection à cause de la dissociation du corps et du cœur de chauffe. La chaleur dégagée n’est donc pas très douce. 

De plus, le rendement radiatif de ces deux types de radiateurs n’est pas optimal car le rayonnement n’est pas canalisé sur la face avant du radiateur. Ainsi, le radiateur à inertie sèche ou fluide classique rayonne aussi bien vers le volume à chauffer que sur le mur porteur. Si le mur porteur est un mur extérieur mal isolé, cela peut avoir des conséquences dramatiques sur vos rendements énergétiques et sur vos économies d’énergie.    

S’il fallait effectuer un choix entre ces deux types de radiateur, nous choisirions le radiateur à inertie sèche. En effet, ce type de radiateur est beaucoup plus fiable que le radiateur à inertie fluide qui peut avoir des fuites au niveau des soudures et dont le rendement énergétique diminue avec le temps si le fluide n’est pas changé.

Mais il existe une bien meilleure alternative : le radiateur inertie en Pierre Naturelle.

Le radiateur à inertie en Pierre Naturelle

Le radiateur électrique en Pierre Naturelle est un radiateur à inertie sèche. Néanmoins, il se distingue de manière fondamentale des radiateurs à inertie sèche traditionnel. En effet, la résistance électrique est insérée au sein même de la Pierre Naturelle. Il n’y a plus aucune dissociation entre le corps et le cœur de chauffe. Ce système de fonctionnement lui permet d’avoir une excellente efficacité énergétique. 

Le radiateur inertie en pierre : une véritable chaleur douce

Le corps de chauffe et le cœur de chauffe fusionnent au sein de la Pierre Naturelle. Ainsi, tout comme le radiateur à inertie fluide, il n’y a pas de mouvements de convection liés à la dissociation du corps et du cœur de chauffe. Dans le cas du radiateur à inertie en Pierre, la résistance électrique chauffe par conduction la Pierre Naturelle qui emmagasine la chaleur. Cette chaleur est ensuite dissipée progressivement par rayonnement dans l’ensemble du volume à chauffer.  

Cette chaleur douce permet d’accéder rapidement au confort thermique tout en vous faisant faire des économies d’énergie : 

    1. La chaleur douce se répartit de manière homogène dans la pièce. Vous n’avez pas besoin de chauffer inutilement le plafond et n’avez pas froid aux pieds ;
    2. La chaleur douce n’assèche pas l’air et permet de conserver une hygrométrie maîtrisée dans votre pièce. L’atmosphère ne devient pas étouffante et vous n’êtes pas obligé d’aérer aussi fréquemment ; 
    3. La température ressentie est supérieure à la température réelle. Avec ce type de chaleur, vous pouvez atteindre le confort thermique avec 2 voire 3°C de moins. Cal représente une économie sur votre facture énergétique comprise entre 14 et 21%. 
Le radiateur à inertie sèche en Pierre Naturelle

Le radiateur en Pierre Naturelle : un radiateur réactif et au plus près de vos besoins de chauffage

Le radiateur en Pierre Naturelle est vendu avec le thermostat connecté de la marque Delta Dore capable de déceler très rapidement les changements de température et qui est doté d’une très bonne précision. 

Même si le radiateur en Pierre Naturelle a une très bonne inertie, il dispose tout de même d’une très bonne réactivité. En effet, comme la résistance est insérée au sein même de la Pierre Naturelle, la chaleur est rapidement accumulée au sein de la Pierre Naturelle qui peut immédiatement commencer à la dissiper par rayonnement dans le volume à chauffer. 

Conclusion: un radiateur à chaleur douce mais également très réactif

Le radiateur à inertie en Pierre Naturelle présente les avantages des radiateurs à inertie sèche et fluide mais sans avoir leurs désavantages : 

    • Il produit une chaleur douce et ne provoque pas de mouvements de convection
    • Il a une très bonne inertie et un puissant rayonnement ; 
    • Malgré son excellente inertie, il conserve une très grande réactivité car la résistance est insérée au sein même de la Pierre Naturelle ; 
    • Grâce à un isolant placé à l’arrière de la Pierre Naturelle, il a un excellent rendement radiatif car son rayonnement est concentré sur la face avant du radiateur, vers le volume à chauffer. 

Enfin, contrairement aux radiateurs à inertie sèche et fluide classiques, le radiateur en Pierre Naturelle est un radiateur design qui donne du cachet à votre décoration d’intérieur. Le radiateur en Pierre Naturelle est disponible dans cinq types de pierre : le Black Galaxy, le Verde Guatemala, le White Grey, le Travertino ainsi que le Black Ocean. 

Les radiateurs à inertie sèche en Pierre Naturelle

Le Verde Guatemala | 750W – 60x60cm

1080 

Tous nos radiateurs peuvent être posés horizontalement ou verticalement.

Le Black Galaxy | 500W – 30×100 cm

1090 

Tous nos radiateurs peuvent être posés horizontalement ou verticalement.

Le Travertino | 750W – 85x50cm

1110 

Tous nos radiateurs peuvent être posés horizontalement ou verticalement.

Le White Grey | 1500W – 60x130cm

1400 

Tous nos radiateurs peuvent être posés horizontalement ou verticalement.

Nos articles sur les radiateurs électriques
  • Le comparatif des radiateurs électriques
  • L'efficacité énergétique du radiateur en Pierre Naturelle
  • Les différents types de radiateur à inertie sèche
  • Les radiateurs électriques basse consommation
  • Les radiateurs inertie en Pierre
  • Radiateur inertie sèche ou fluide : que choisir ?
  • Les radiateurs électriques en fonte
  • Quelle différence entre un radiateur à accumulation et un radiateur à inertie ?