Comparatif des radiateurs électriques

Le radiateur inertie sèche : comment faire le bon choix ?

Bien choisir son radiateur inertie sèche est d’une importance capitale si vous vous chauffez à l’électricité. En effet, les deux tiers de votre facture énergétique sont liés au chauffage. Si vous choisissez mal votre type de radiateur électrique, vous ne serez pas capable de faire des économies d’énergies.

Il existe de nombreuses catégories de radiateur électrique : le convecteur électrique, le panneau rayonnant, le radiateur à accumulation, le radiateur à inertie fluide ou encore le radiateur à inertie sèche. Dans cet article, nous nous concentrerons sur l’étude des radiateurs à inertie sèche qui sont pour nous les radiateurs les plus fiables et les plus performants. 

Ce qui caractérise les radiateurs à inertie sèche, c’est l’émission d’une chaleur douce qui vous permet d’atteindre le confort thermique tout en générant des économies d’énergie.  Mais tous les radiateurs à inertie sèche ne se valent pas. En effet, au sein de cette catégorie de radiateur, il existe différents types de radiateurs à inertie sèche. 

Qu'est-ce qu’un radiateur inertie sèche ?

Les radiateurs électriques ont longtemps été décriés comme étant énergivores et dégagent une chaleur étouffante. Mais si l’on choisit bien son radiateur, cela n’est plus le cas aujourd’hui.  

Le radiateur à inertie sèche est souvent mis en avant pour dégager une chaleur douce qui n’assèche pas l’air et qui ne provoque pas de mouvements de poussières. 

Définition de l’inertie sèche

Commençons tout d’abord par une définition générale de l’inertie thermique. L’inertie thermique désigne la capacité d’un matériau à absorber l’énergie calorifique reçue pour la libérer progressivement sous forme de rayonnement. Concrètement, l’inertie désigne la capacité d’un radiateur à conserver une température de surface assez élevée, même après l’arrêt de la résistance électrique. 

L’inertie dépend de deux facteurs :

    • Le poids des matériaux utilisés. Le poids est la combinaison de deux éléments essentiels : la densité volumique des matériaux utilisés et la quantité de matériaux utilisée. Plus le poids du radiateur est élevé, plus l’inertie du radiateur est élevée ;
    • La capacité thermique massique des matériaux utilisés. Elle est exprimée en Joule par Kelvin par kilogramme. Plus la capacité thermique massique d’un matériau est élevée, plus un kilogramme de cette substance devra perdre une quantité importante d’énergie pour baisser d’un degré Celsius. 

L’inertie du radiateur est donc proportionnelle au couple poids et capacité thermique.  

Quand nous parlons de radiateur inertie sèche, nous faisons référence aux radiateurs électriques à inertie avec un cœur et un corps de chauffe solide. Il ne faut pas les confondre avec les radiateurs à inertie fluide qui reposent sur le chauffage d’un fluide caloporteur.

Pourquoi l’inertie participe-t-elle au confort thermique ?

Le radiateur à inertie sèche est un radiateur qui participe au confort thermique pour deux principales raisons : 

    • L’inertie permet au radiateur de conserver une température de surface constante ;
    • L’inertie permet d’éviter les phénomènes de convection en propageant progressivement la chaleur sous forme de rayonnement.

Tout d’abord, l’inertie permet au radiateur inertie sèche de conserver une température de surface constante. C’est ce qui permet d’éviter le côté “on/off” des convecteurs électriques classiques. Lorsque la température de consigne est atteinte et que la résistance électrique n’est plus alimentée, la température de surface du radiateur reste chaude et le radiateur continue à chauffer la pièce en libérant progressivement de l’énergie par rayonnement.

Ensuite, le radiateur électrique à inertie sèche qui a une bonne inertie ne provoque que très peu de mouvements de convection. La convection est l’ennemi de la chaleur douce. Elle brûle et assèche l’air, elle crée des mouvements d’air et de poussière et ne chauffe pas de manière homogène le volume de la pièce. En théorie, le radiateur inertie sèche émet la totalité de l’énergie calorifique reçue par la résistance sous forme de rayonnement : un autre mode de transfert thermique qui chauffe directement les corps solides sans chauffer l’air ambiant. Avec ce type de transfert thermique, l’hygrométrie est maîtrisée et la température est bien plus homogène dans le volume chauffé.

Le radiateur à inertie sèche permet de faire des économies d’énergie

Puisque le confort thermique est accru et que la température ressentie sera plus élevée, le radiateur à inertie sèche permet de faire des économies d’énergie. 

Avec un convecteur classique, on a tendance à surconsommer pour faire face aux variations de température de surface. Le radiateur électrique à inertie sèche a une inertie qui lui permet d’accumuler l’énergie calorifique reçue de la résistance pour la dissiper progressivement par rayonnement. Les économies d’énergie sont donc substantielles. 

Mais attention, une trop grande inertie peut être néfaste. C’est le cas des radiateurs à inertie fluide en fonte qui mettent plusieurs heures à se réguler et à atteindre la température souhaitée. Ainsi, ce type de radiateur ne permet pas de s’adapter à vos besoins de chauffage. En général, il n’est pas nécessaire de faire fonctionner le chauffage à la même intensité durant l’après-midi où l’apport des rayons du soleil permet de chauffer naturellement l’habitation. Or, ce type de radiateur avec une très grande inertie est incapable de s’adapter rapidement à vos besoins de chauffage. 

L’inertie est pertinente car elle permet d’obtenir une température de surface constante mais cela ne doit pas se faire au détriment d’une bonne régulation de la température. 

Les radiateurs à inertie sèche classiques

Les radiateurs inertie sèche classiques sont généralement constitués par deux éléments qui sont dissociés : 

    • Un coeur de chauffe dans lequel est insérée la résistance électrique ;
    • Un corps de chauffe qui constitue la carcasse du radiateur et qui permet d’effectuer le rayonnement de la chaleur dans la pièce. Ce corps de chauffe est souvent en aluminium et donne cet aspect de “boite métallique” au radiateur.

Les différents type de radiateur électrique à inertie sèche

Il existe plusieurs types de radiateurs à inertie sèche ayant tous exactement le même système de fonctionnement. Avec un peu de recul, ce qui les distingue, c’est uniquement la substance qui compose le cœur de chauffe. Chaque cœur de chauffe a des propriétés différentes qui influent sur les performances et le rendement énergétique du radiateur. 

Parmi les radiateurs inertie sèche classiques, il existe deux grands types de coeur de chauffe : 

    • Les coeurs de chauffe en matériaux réfractaires (pierre de lave, céramique…) ;
    • Les corps de chauffe métalliques (aluminium, fonte…).

Le radiateur électrique à inertie sèche avec coeur de chauffe réfractaire

Ce type de radiateur à inertie sèche a de très bonnes propriétés d’inertie. Parmi les cœurs de chauffe les plus pertinents, on trouve la pierre de lave, la stéatite, la céramique ou encore la pierre réfractaire.

Le radiateur électrique à inertie sèche avec coeur de chauffe métallique

Ce type de corps de chauffe a une moins bonne inertie que le corps de chauffe en matériau réfractaire. Parmi les corps de chauffe métalliques les plus utilisés, on peut citer l’aluminium ou encore la fonte. 

Les limites du radiateur inertie sèche classique

Le radiateur inertie sèche traditionnel est un radiateur émettant une quantité non négligeable de chaleur sous forme de convection.   

Cela est due à la conception même du radiateur électrique à inertie sèche qui dissocie le corps de chauffe du cœur de chauffe. Avec le radiateur à inertie sèche classique, un espace vide est présent entre le corps et le cœur de chauffe. 

Cet espace vide est à l’origine de phénomènes de convection. En effet, le radiateur à inertie sèche traditionnel présente des ailettes ou des grilles métalliques permettant d’évacuer l’air chaud. Cette dissociation du corps et du cœur de chauffe vient donc diminuer le rendement radiatif du radiateur inertie sèche qui émet une grande partie de son énergie sous forme de convection. 

De plus, le rayonnement émis par le radiateur inertie sèche classique n’est pas canalisé. En effet, ce type de radiateur rayonne aussi bien sur l’avant du radiateur que sur l’arrière, ver le mur porteur. Si le mur porteur n’est pas bien isolé, cela peut avoir des conséquences désastreuses sur le rendement du radiateur électrique à inertie sèche.

Pour résumer : 

    • Le confort thermique et le rendement radiatif sont diminués par la dissociation du corps et du coeur de chauffe qui produits des phénomènes de convection ; 
    • Le rendement énergétique est affaibli parce que le rayonnement n’est pas canalisé sur la face avant du radiateur à inertie sèche.

Le radiateur électrique à inertie sèche en Pierre Naturelle

Le radiateur électrique en Pierre Naturelle est un radiateur que nous avons conçu pour exploiter les caractéristiques des radiateurs inertie sèche classiques tout en évitant ses faiblesses. 

En effet, le radiateur en Pierre Naturelle est un radiateur avec un meilleur rendement énergétique que les radiateurs à inertie sèche classiques.

Deux radiateurs en marbre disposés sous des fenêtres

La conception du radiateur inertie sèche en Pierre Naturelle

Ce radiateur électrique est constitué d’un bloc de Pierre Naturelle de 3 centimètres d’épaisseur. Les trois types de Pierre Naturelle utilisés sont le Marbre, le Granit et le Travertin. Les différents composants électroniques sont insérés au sein même de la roche.  Attention à ne pas le confondre avec d’autres radiateurs car certains fabricants emploient de manière abusive le terme de “radiateur inertie pierre“.

Ainsi, la résistance électrique en Kanthal est incorporée au sein même de la roche. La pierre naturelle est rainurée pour accueillir la résistance. Un ciment de garnissage est ensuite coulé sur la résistance pour la maintenir dans la Pierre. 

Enfin, l’arrière du radiateur est recouverte d’une plaque d’isolant biosoluble.

L’inertie du radiateur électrique en Pierre Naturelle

Ce qui fait la particularité du radiateur à inertie sèche en Pierre, c’est qu’il n’y a pas de dissociation entre le corps et le cœur de chauffe. En effet, la résistance est insérée au sein même de la Pierre Naturelle qui accumule la chaleur et la libère progressivement sous forme de rayonnement. C’est uniquement la Pierre Naturelle qui participe à l’inertie du radiateur. 

De plus, la Pierre Naturelle a une excellente inertie : 

    • Tout d’abord, votre radiateur est constitué d’un bloc de pierre de 3 centimètres d’épaisseur. Combiné à la haute densité volumique du Marbre, du Granit et du travertin, notre radiateur a un poids important qui lui permet d’avoir une excellente inertie massique ; 
    • Ensuite, la capacité thermique massique du Marbre, du Granit et du Travertin est également très bonne puisqu’elle est comprise entre 800 et 900 J.kg-1.K-1 (à titre de comparaison, la fonte est à 450 J.kg-1.K-1) 

Enfin, comme la résistance électrique est insérée au sein même de la Pierre Naturelle, le radiateur à inertie sèche en pierre monte relativement rapidement en température et permet de s’adapter au plus près de vos besoins en termes de chauffage. 

Le rayonnement du radiateur inertie sèche en pierre

Le radiateur électrique à inertie sèche en Pierre Naturelle est également un radiateur avec un excellent rendement radiatif. 

Tout d’abord, la conception même du radiateur fait que le transfert thermique se fait avant tout par rayonnement. Il n’y a pas de phénomènes de convection liés à la dissociation du corps et du cœur de chauffe comme c’est le cas dans les radiateurs inertie sèche classiques. 

Ensuite, ce radiateur électrique bénéficie de la très bonne émissivité du Marbre, du Granit ou du Travertin qui sont trois roches ayant un coefficient d’émissivité de plus de 0,96. L’émissivité est comprise entre 0 et 1 et mesure la capacité d’une substance à absorber et à réémettre sous forme de rayonnement l’énergie reçue. Le fait que l’émissivité soit quasiment parfaite participe à la puissance radiative du radiateur en Pierre Naturelle. 

Enfin, le rayonnement du radiateur à inertie sèche en pierre est canalisé vers l’avant du radiateur grâce à la présence d’un isolant sur la face antérieure de l’appareil. Ce dernier élément permet également de comprendre pourquoi le rendement radiatif du radiateur en Pierre Naturelle est supérieur aux radiateurs à inertie sèche classiques. Finalement, le radiateur en Pierre Naturelle possède toutes les caractéristiques d’un radiateur électrique basse consommation

Les radiateurs inertie sèche en Pierre Naturelle

Le Travertino | 500W – 30x100cm

940 

Tous nos radiateurs peuvent être posés horizontalement ou verticalement.

Le White Grey | 750W – 60x60cm

1030 

Tous nos radiateurs peuvent être posés horizontalement ou verticalement.

Le Black Galaxy | 750W – 85x50cm

1280 

Tous nos radiateurs peuvent être posés horizontalement ou verticalement.

Le Verde Guatemala | 1500 W – 60x130cm

1490 

Tous nos radiateurs peuvent être posés horizontalement ou verticalement.

Nos articles sur les radiateurs électriques
  • Le comparatif des radiateurs électriques
  • L'efficacité énergétique du radiateur en Pierre Naturelle
  • Les différents types de radiateur à inertie sèche
  • Les radiateurs électriques basse consommation
  • Les radiateurs inertie en Pierre
  • Radiateur inertie sèche ou fluide : que choisir ?
  • Les radiateurs électriques en fonte
  • Quelle différence entre un radiateur à accumulation et un radiateur à inertie ?