Comparatif des sèche-serviettes électrique

Le guide complet du sèche-serviettes électrique

Le guide complet du sèche-serviettes électrique

Comment choisir son sèche-serviettes électrique ? Où placer son sèche-serviettes dans sa salle de bain ? Comment faire des économies d’énergie avec un sèche-serviettes électrique ?

La salle de bain est une pièce cruciale pour le chauffage. En effet, c’est une pièce où le confort thermique est très important. En sortant du bain ou de la douche, il faut que le volume soit suffisamment chauffé pour ne pas avoir d’inconfort thermique. Le sèche-serviettes électrique doit donc monter rapidement en température tout en vous permettant de faire des économies d’énergie.

Dans cet article, nous tentons de répondre à ces interrogations et de couvrir les enjeux liés au chauffage de la salle de bain. Entrepreneurs dans le bâtiment depuis 1937, nous avons équipé de nombreuses salles de bain et avons une fine expertise du terrain.

Comment bien choisir son sèche-serviettes électrique ?

Il existe trois types de sèche-serviettes :

    • Le sèche-serviettes électrique. Ce type de sèche-serviettes fonctionne grâce à une résistance électrique qui va chauffer soit un fluide (sèche-serviettes à inertie fluide), soit un cœur de chauffe solide (dans le cas des sèche-serviettes à inertie sèche) ;
    • Le sèche-serviettes à eau chaude de type chauffage central. C’est le type de chauffage le plus couramment utilisé. Néanmoins, la connexion du sèche-serviettes eau chaude au système de chauffage central est compliquée et nécessite de grands travaux. De plus, ce type de sèche-serviettes ne permet pas une montée rapide en température et est souvent associé à un système de soufflerie très énergivore provoquant des mouvements de convection ;
    • Le sèche-serviettes mixte est un sèche-serviettes associant les deux types de chauffage : le chauffage central et le chauffage électrique. L’intérêt de ce type de sèche-serviettes est que vous n’êtes pas contraint d’activer votre chauffage central pendant l’intersaison car le sèche-serviettes peut fonctionner sur l’alimentation électrique. L’inconvénient majeur de ce type de sèche-serviettes est sa difficulté de mise en œuvre. En effet, il faut raccorder le sèche-serviettes mixte aussi bien à l’alimentation électrique qu’au système de chauffage central.

Dans cet article, nous nous concentrerons avant tout sur le sèche-serviettes électrique car c’est le type de chauffage le plus facile à mettre en œuvre, le plus fiable et demandant le moins d’entretien. De plus, le sèche-serviettes électrique est particulièrement adapté aux besoins énergétiques modernes où l’apport d’énergie calorifique doit être extrêmement précis à cause des nouvelles normes énergétiques et de l’isolation toujours meilleure des habitations.

Nous concentrerons également notre analyse sur les sèche-serviettes muraux. Les sèche-serviettes mobiles sont en général des sèche-serviettes de très mauvaise qualité.

Les critères qui font un bon sèche-serviettes électriques

Les critères détaillés ici vont nous servir de grille de lecture pour comparer les différents sèche-serviettes à inertie :

    • Une inertie élevée. Un bon sèche-serviettes électrique est avant tout un sèche-serviettes avec une bonne inertie. L’inertie désigne la capacité du sèche-serviettes à accumuler de la chaleur pour la libérer progressivement sous forme de rayonnement. Un sèche-serviettes sans inertie est un sèche-serviettes qui chauffe par à-coups ; il est tantôt froid, tantôt chaud ;
    • Un rayonnement puissant. Dans le monde du chauffage, il existe deux types de transfert thermique : la convection et le rayonnement. Pour atteindre le confort thermique et faire des économies d’énergie, il faut maximiser le rendement radiatif. Le rayonnement permet de chauffer directement les corps solides dans la salle de bain. À l’instar des rayons du soleil, le rayonnement dans l’infrarouge lointain permet de pénétrer en profondeur l’épiderme pour apporter instantanément une sensation de chaleur. Ce rayonnement est donc très important pour atteindre rapidement le confort thermique dans une salle de bain.
    • Une convection limitée. Pour faire des économies d’énergies tout en atteignant le confort thermique très rapidement, il faut limiter aux maximums la convection. La convection provoque des mouvements d’air chaud qui déplacent la poussière, qui nuisent à l’hygrométrie de la pièce et qui provoquent une chaleur irritante. La chaleur convective chauffe directement l’air et pas les corps solides : il faut donc que la température de consigne soit beaucoup plus élevée pour commencer à ressentir une sensation de chaleur. Enfin, les mouvements d’air chauds générés par la convection ne permettent pas d’atteindre l’homogénéité thermique dans la pièce (phénomène de pieds froids et d’atmosphère étouffante au niveau de la tête).
    • Une montée en température rapide. Ce critère est également essentiel pour un sèche-serviettes. Au moment de prendre sa douche ou son bain, on a souvent besoin de manière ponctuelle de quelques degrés supplémentaires. Le sèche-serviettes doit donc monter rapidement en température.
    • L’entretien et la fiabilité. Un sèche-serviettes de bonne qualité est un sèche-serviettes qui n’a pas besoin d’entretien, qui ne se dégrade pas avec le temps et qui a une excellente longévité.
    • L’Esthétique. L’esthétique est également un des facteurs à prendre en compte pour comparer les différents sèche-serviettes électriques.

Le comparatif des sèche-serviettes électriques

Le sèche-serviettes électrique à inertie fluide

Le sèche-serviettes électrique à inertie fluide est le plus courant des sèche-serviettes électriques. C’est généralement un sèche-serviettes avec des lames ou des tubes en aluminium. La carcasse est creuse pour permettre la circulation d’un fluide caloporteur.

Le fluide est constitué d’eau glycolée ou d’huiles végétales. Le fluide est chauffé par une résistance électrique intégrée à l’intérieur de la carcasse en aluminium.

Ce type de sèche-serviettes présente l’avantage d’avoir une excellente inertie et de permettre la diffusion d’une chaleur douce. En revanche, dans une salle de bain, la réactivité et la montée en température est très importante. Or, ce type de sèche-serviettes a une montée en température qui est très lente. Il faut que l’ensemble du fluide monte en température avant que l’énergie soit transmise à la carcasse en aluminium qui va à son tour rayonner dans l’ensemble de la pièce.

Enfin, le sèche-serviettes à inertie fluide a un rendement qui baisse avec l’utilisation (le fluide caloporteur se dégrade avec le temps). C’est également un chauffage électrique qui peut connaitre des fuites au niveau des soudures et qui exige un entretien régulier.

Le sèche-serviettes à inertie fluide classique
Avantages
Chaleur douce (transfert thermique par rayonnement)

Pas de mouvements d’air

Hygrométrie maîtrisée

Bonne inertie

Inconvénients
Lente montée en température

Rayonnement non canalisé

Problèmes de fuite récurrents

Nécessite un entretien régulier

Le sèche-serviette rayonnant

Contrairement au sèche-serviettes électrique à inertie fluide, le sèche-serviettes rayonnant ne comporte pas de fluide. C’est généralement un radiateur bas de gamme dont l’esthétique n’est pas soignée.

À l’instar du sèche-serviettes à inertie fluide, le sèche-serviettes rayonnant propage sa chaleur par rayonnement infrarouge. En revanche, il est incapable d’accumuler de la chaleur et devient froid immédiatement après l’arrêt de l’alimentation électrique.

Dans une salle de bain où il est important d’avoir un chauffage capable d’accumuler de la chaleur pour rester chaud, le sèche-serviettes électrique rayonnant n’est pas du tout adapté. Sa faible inertie est source de surconsommation énergétique et d’inconfort thermique.

Avantages
Transfert thermique par rayonnement

Mouvements d’air limités

Montée en température rapide

Peu onéreux

Inconvénients
Très mauvaise inertie

Surface de chauffe brûlante

Rayonnement non canalisé

Esthétique peu travaillée

Le sèche-serviette soufflant

Lorsque l’on parle de sèche-serviettes soufflant, on évoque généralement les sèche-serviettes à inertie fluide qui sont équipés d’une soufflerie ou d’un petit ventilo permettant de souffler de l’air chaud dans la salle de bain.

Ce type de sèche-serviettes permet généralement de compenser une des faiblesses du sèche-serviettes à inertie fluide classique : la longue montée en température. En effet, comme nous l’avons vu précédemment, un sèche-serviettes à inertie fluide peut mettre plusieurs heures pour faire monter la température de la salle de bain de quelques degrés. Or, le sèche-serviettes soufflant possède un système de soufflerie généralement caché derrière les lames ou les tubes du sèche-serviettes pour permettre une rapide montée en température.

Or, ce système de soufflerie est très énergivore et produit des mouvements de convection. Il y a des mouvements de poussières, la chaleur dégagée monte très rapidement au plafond et l’atmosphère est lourde. De plus, ce système de soufflerie doit régulièrement être entretenu pour éviter l’accumulation de la poussière.

Avantages
Bonne inertie

Montée en température rapide

Souvent équipé d’un système de programmation efficace

Inconvénients
Mouvements d’air et convection

Pas d’homogénéité thermique (sol froid)

Dégradation de l’hygrométrie

Entretien récurrent nécessaire (accumulation de poussières dans le ventilo, fuite de fluide au niveau des soudures)

Surconsommation énergétique

Le sèche-serviette à inertie sèche

Le sèche-serviette à inertie sèche est un radiateur sèche-serviettes dont le cœur de chauffe est solide. Le cœur de chauffe est généralement constitué d’un matériau réfractaire (céramique, pierre de lave, stéatite) ou d’un matériau métallique (fonte, aluminium, acier).

La résistance électrique chauffe le cœur de chauffe qui a une capacité d’accumulation de chaleur assez importante. Le cœur de chauffe va ensuite progressivement libérée de l’énergie calorifique sous forme de rayonnement et de convection pour chauffer la carcasse en aluminium.

Le sèche-serviettes à inertie sèche a une montée en température qui s’effectue plus rapidement que le sèche-serviette à inertie fluide. Cependant, la chaleur dégagée par le sèche-serviettes à inertie sèche est plus irritante et agressive. De plus, ce type de sèche-serviettes a tendance à créer d’importants mouvements de convection.

Ces inconvénients sont liés à la dissociation du corps et du cœur de chauffe. En effet, entre le corps et le cœur de chauffe, il existe un espace d’air. Cette espace d’air provoque d’importantes mouvements d’air chaud, sources d’inconfort thermique. Pour s’en convaincre, il suffit de placer la main sur le haut du sèche-serviettes à inertie sèche : vous ressentirez des flux d’airs chauds.

Avantages
Bonne inertie et bon rayonnement

Montée en température relativement rapide

Souvent équipé d’un système de programmation efficace

Pas d’entretien nécessaire

Inconvénients
Mouvements d’air

Surconsommation énergétique liée aux phénomènes de convection

Rayonnement non canalisé

Esthétique peu travaillée

Le sèche-serviettes électrique en Pierre Naturelle

Le sèche-serviettes en Pierre Naturelle est un sèche-serviettes électriques taillé au sein de la Pierre Naturelle. La résistance électrique est incrustée dans le cœur de la roche. Il possède toutes les caractéristiques d’un sèche-serviettes basse consommation.

Le sèche-serviettes est donc un sèche-serviettes à inertie sèche. Cependant, il diffère beaucoup des sèche-serviettes à inertie sèches classique. Un élément fondamental fait la différence : la non dissociation du corps et du cœur de chauffe. Puisque la résistance électrique est insérée au sein même de la Pierre Naturelle, la Pierre Naturelle est à la fois le cœur et le corps de chauffe. Cela permet de limiter au strict minimum les flux convectifs et de maximiser le rayonnement.

Cette fusion du corps et du cœur de chauffe permet également une montée en température très rapide de ce sèche-serviettes électrique. En effet, plusieurs mètres de résistance électrique parcourent la Pierre Naturelle pour maximiser la surface d’échange et permettre une montée en température très rapide.

De plus, un isolant bio-soluble couvre l’arrière du radiateur en Pierre Naturelle. Cet isolant permet de concentrer le rayonnement thermique du radiateur sèche-serviettes vers l’avant du radiateur, vers le volume à chauffer. Contrairement aux sèche-serviettes classiques le mur porteur n’est pas inutilement chauffé. Ainsi, cet isolant permet de maximiser le rendement radiatif du sèche-serviettes en pierre.

Enfin, ce sèche-serviettes apporte un certain cachet à la salle de bain. C’est une pièce unique disponible en Marbre, Granit ou en Travertin. Chaque Pierre Naturelle est unique car elle est le résultat d’un long processus de formation géologique. Avant d’être un sèche-serviettes, le Fante est un produit de la Nature.

Le Fante Travertino, le sèche-serviettes électrique basse consommation en travertin
Avantages
Excellente inertie et excellent rayonnement

Chaleur douce et pas de mouvement d’air

Rayonnement canalisé

Montée en température rapide

Équipé d’un thermostat très fiable

Des économies d’énergie allant jusqu’à 35% par rapport à un sèche-serviettes rayonnant

Pas d’entretien nécessaire

Inconvénients
Matériaux naturels avec des variation de teintes et de veinage

Peu d’espace pour accrocher des serviettes

Le Fante Travertino | 500W – 30x100cm

1040 
Sèche-serviettes électrique à inertie en Travertin. Adapté pour les salles de bain de 6m2 ou moins.

Le Fante Verde Guatemala | 1100W – 42x130cm

1450 
Sèche-serviettes électrique à inertie en Marbre. Adapté pour les salles de bain de 9 à 13 m2.

Le Fante White Grey | 1100W – 60x90cm

1400 
Sèche-serviettes électrique à inertie en Marbre. Adapté pour les salles de bain de 9 à 13 m2.

Le Fante Black Galaxy | 750W – 60x60cm

1400 
Sèche-serviettes électrique carré en Granit. Adapté pour les salles de bain de 6 à 9m2. S’adapte également très bien dans une cuisine.

Les fonctionnalités du sèche-serviettes ont une importance déterminante

La précision du thermostat

Le thermostat est une pièce cruciale pour réaliser des économies d’énergie. Un bon thermostat doit avoir plusieurs caractéristiques :

  • Il doit gérer de manière précise la température ;
  • Il doit repérer le plus rapidement possible les changements brusques de température pour éviter des déperditions énergétiques superflues (fenêtre ouverte par exemple) ;
  • Il doit être géré par un programme intelligent qui s’adapte à l’inertie de la pièce où il est installé pour prévoir la bonne puissance à délivrer (ni plus, ni moins).

Ces caractéristiques sont très importantes pour réguler de manière fiable la température de la pièce et réaliser des économies d’énergie. En effet, un degré supplémentaire chauffé équivaut à une consommation énergétique de 7% supplémentaire en moyenne.

Un thermostat qui régule bien la température est un thermostat de type PID (géré par un programme intelligent) et qui est déporté du sèche-serviettes électrique. Pour en savoir plus, n’hésitez pas à découvrir notre guide du thermostat connecté.

L'importance d'un bon thermostat

Le sèche-serviette électrique programmable

Le sèche-serviettes électrique programmable est un sèche-serviettes que vous pouvez programmer pour obtenir la température souhaitée.

Le sèche-serviettes programmable est particulièrement pertinent pour une salle de bain où il faut avoir une température de consigne plus élevée lorsque l’on prend sa douche ou son bain. La programmation permet de faire monter la température de la salle de bain à l’heure où vous allez utiliser votre salle de bain.

Ce n’est qu’un exemple très simple de ce que vous pouvez faire grâce à la programmation. Bien évidemment, la programmation permet de faire des scénarios beaucoup plus complexes.

Le sèche serviette électrique connecté

Le sèche-serviettes connecté est une des fonctionnalités les plus recherchés aujourd’hui. Cela vous permet de contrôler le sèche-serviettes électrique grâce à votre smartphone.

Le sèche-serviettes connecté convient particulièrement aux personnes qui n’ont pas un rythme de vie régulier. Le sèche-serviettes connecté est particulièrement adapté aux maisons de vacances ou aux maisons de campagne pour prévoir l’arrivée de l’utilisateur dans la maison.

L’esthétique et les tailles du sèche-serviettes

La grande majorité des sèche-serviettes sur le marché sont des sèche-serviettes en acier, en aluminium ou en inox. Ces sèche-serviettes sont souvent disponibles dans des designs et des couleurs variés. Mais si vous désirez un matériau plus original avec un véritable cachet, optez pour la Pierre Naturelle. La Pierre Naturelle est disponible dans plusieurs teintes et textures : aussi bien en travertin, qu’en Granit ou encore en Marbre.

La Pierre Naturelle permet de donner un véritable charme à la salle de bain et de se délester des matériaux artificiels. La Pierre Naturelle a souvent été utilisé dans les salles d’eau au cours de l’histoire. Le marbre par exemple été massivement utilisé par les romains dans les hypocaustes, un système de chauffage utilisé dans tous les termes à l’époque romaine.

Les dimensions des sèche-serviettes varient également beaucoup. Il faut également tenir compte de la profondeur du sèche-serviettes. En fonction des contraintes de votre salle de bain, vous devez opter pour le bon couple taille x puissance.

Quelle puissance de chauffe choisir pour son sèche-serviettes ?

Il est nécessaire d’opter pour une puissance supérieure aux autres pièces dans la salle de bain. Si vous sous-dimensionner le radiateur sèche-serviettes, vous n’allez pas atteindre le confort thermique lorsque les températures vont baisser.

La puissance de votre sèche-serviettes dépend de nombreux facteurs :

    • Le volume en mètre cube de votre salle de bain ;
    • Le sèche-serviettes est-il l’unique moyen de chauffage de votre salle de bain ?
    • Votre localisation géographique et le climat de votre région ;
    • L’isolation de votre salle de bain ;
    • Votre type de logement ;
    • L’exposition de la salle de bain (au nord ou au sud ?).

Dans des conditions standards, retenez qu’il faut environ 40 W/m3. Avec une hauteur sous plafonds de 2,4 m et une salle de bain de 10 m2, il vous faut une puissance d’environ 960 W. Pour une salle de bain de 15m2, il vous faut une puissance de 1440W. Pour déterminer de manière précise la puissance dont vous aurez besoin, nous avons développé un outil pour calculer la puissance de votre sèche-serviettes.

Où placer son sèche-serviettes électrique dans la salle de bain ?

Le respect des normes électriques en vigueur

Tout d’abord, il faut respecter les normes électriques en vigueur. La majorité des sèche-serviettes (appareil électrique de classe 1) doivent être disposés à plus de 60 centimètres du volume douche ou du volume bain. Les normes électriques doivent être respectés avec rigueur dans une salle de bain. La salle d’eau est en effet une pièce à risque du point de vue de l’installation électrique. Il faut donc veiller à respecter les normes électriques de la salle de bain.

Pour bien placer votre sèche-serviettes électrique, il vous faudra ensuite prévoir une alimentation électrique à l’endroit où vous souhaitez poser le sèche-serviettes. Pour plus de conseils sur l’installation de cette alimentation électrique, n’hésitez pas à consulter la page sur les normes générales d’une installation électrique. En France, les normes électriques évoluent assez rapidement et il est très important de les respecter pour son installation électrique.

Quel est l’endroit idéal pour placer son sèche-serviettes ?

Si vous avez une salle de bain suffisamment grande, vous aurez peut-être plusieurs emplacements où vous pourrez poser votre sèche-serviettes.

Le plus pertinent est de placer le sèche-serviettes sur le mur le plus froid de la salle de bain (le mur extérieur). En effet, cela permet d’éviter un déphasage thermique qui n’est pas très agréable. Si vous placez le sèche-serviettes sur un mur intérieur chaud, celui-ci sera encore plus chaud alors que le mur extérieur restera froid.

Si votre salle de bain est isolé selon les standards de la RE 2020, la position du sèche-serviettes n’aura pas une grande importance de ce point de vue. Vous pourrez placer le sèche-serviettes aussi bien sur le mur intérieur que que le mur extérieur.

Les Fante : les sèche-serviettes électriques en Pierre Naturelle

Le Fante Travertino | 750W – 60x60cm

1240 
Sèche-serviettes électrique carré en Travertin. Adapté pour les salles de bain de 6 à 9m2. S’adapte également très bien dans une cuisine.
 

Le Fante Verde Guatemala | 750W – 36x130cm

1270 
Sèche-serviettes électrique à inertie en Marbre. Adapté pour les salles de bain de 6 à 9 m2.

Le Fante White Grey | 500W – 30x100cm

990 
Sèche-serviettes électrique carré en Granit. Adapté pour les salles de bain de 6m2 ou moins.

Le Fante Black Galaxy | 1100W – 42x130cm

1680 
Sèche-serviettes électrique à inertie en Granit. Adapté pour les salles de bain de 9 à 13 m²  
Nos articles sur le sèche-serviettes électrique
  • Le guide complet du sèche-serviettes électrique
  • Le sèche-serviettes basse consommation : les différents critères
  • Le sèche-serviettes inertie sèche : tout savoir sur ce type de sèche-serviettes
  • Qu’est-ce qu’un sèche-serviettes soufflant ? Avantages, inconvénients et alternatives